Christian Pebay - Naturopathe

QU'EST-CE QUE LA NATUROPATHIE ?

 

credit photo pixabay natural-medicine-436578_1920

 

 

 

ORIGINES / A PROPOS

La Naturopathie voit ses origines dès l'aube des temps.

Instinctivement, les premiers hommes eurent recours à des moyens naturels, à leur portée, afin de soulager leurs maux : le jeûne pour compenser les excès d'un festin, l'application d'herbes sur des blessures, le réconfort de boues chaudes sur une articulation douloureuse ou vieillissante. Ou encore lorsqu'une mère appose sa main sur le front de son enfant souffrant, et que l'enfant s'endort apaisé. 

Au fil des millénaires, la civilisation humaine a compris l'interêt d'être en osmose avec la nature, et a su l'écouter, l'appréhender, et en tirer ce qu'elle a bien voulu nous offrir pour notre épanouissement, et notre développement. Cet apprentissage a été primordial afin de nous aider à devenir ce que nous sommes, et nous protéger des attaques aussi bien extérieures, qu'interieures. 

Depuis Hippocrate, cette pratique n'a cessé d'évoluer. S'en suivirent les américains Tilden et Trall, les allemands Schrott et Kneipp ains que le grand Khune qui jetèrent les bases, les français Durville, Rouhet, Carton....

Plus prés de nous, ce furent les américains Shelton et Jensen, l'Anglais Thomson, le Portugais Colucci, et le Français Marchesseau les grands propagateurs de la Naturopathie. 

De nos jours, Robert Masson contribue à maintenir le blason de la Naturopathie en diffusant une Naturopathie intègre, loin de tout dogme, basée sur la physiologie, sur les faits, et en accord avec l'Humain, son potentiel et ses possibilités. 

C'est auprès de lui que j'ai appris la Naturopathie, et que j'ai pu bénéficier de son enseignement, fruit de  plus de 50 années d'experience et d'observation. Et je suis heureux aujourd'hui si je peux en faire profiter ceux qui en ont besoin. 


DANS LA PRATIQUE 

Globalement, quatre facteurs indissociables sont essentiels  au maintien d'une bonne vitalité : 

1 - Une alimentation naturelle, équilibrée, digeste, et surtout individualisée

2 - L'exercice/activité physique, adapté, dans la nature. 

3 - Un sommeil de qualité et en quantité suffisante.

4 - La sérénité de l'esprit. 


Lorsque nous respectons ces quatre paramètres, notre force vitale est à son optimum. 

Mais vous me direz, à juste titre, que c'est quasi impossible de pouvoir réunir ces paramètres, avec notre mode de vie moderne, la pollution et la dénaturation des aliments, des sols et de l'air, le rythme de vie anti-biologique  de nos modes de vie ou de certains métiers, ou encore des prédispositions héréditaires, ou de constitution.

Eh bien, c'est ici, devant ces obstacles souvent difficiles à éliminer, que la Naturopathie peut être d'un grand secours, en apportant des solutions simples, sans danger, mais non moins efficaces, ceci toujours dans le respect de l'organisme, et de son fonctionnement. 

Ces solutions, dont je dispose, sont  : 

  • le réglage alimentaire ici
  • les plantes, comprenant la phytothérapie (infusions, teintures mères, nébulisats, extraits secs ou poudres micronisées), la gemmothérapie, l'aromathérapie, ici
  • l'oligothérapie ici et ici
  • l'organothérapie, sérocytols
  • les compléments alimentaires vrais (non issus d'éléments de synthèse et de procédés  industriels)

La Naturopathie est également bénéfique pour optimiser et conserver une vitalité déjà présente, mais que plusieurs facteurs inévitables peuvent mettre en péril, ou du moins affaiblir (âge, pollution). Elle s'adresse à toutes et à tous, petits et grands. 

Le naturopathe ne vous demandera jamais d'interrompre ou de suspendre un traitement médical . Au contraire, un accompagnement naturopathique peut permettre une optimisation, ou du moins un moindre impact sur la santé, des traitements médicaux, qui, je tiens à le préciser, sont très souvent vitaux et nécessaires. En effet, il n'est pas question de confronter la Naturopathie à l'allopathie, mais au contraire de prendre conscience que les deux disciplines peuvent collaborer si elles portent en elles le but de soigner la personne. 

De plus, les conseils prodigués par un naturopathe doivent imperativement s'adapter à ce traitement médical, sans lui nuire de quelque manière que ce soit.

La Naturopathie peut et doit être un allié de choix, accompagnant la médecine allopathique. 

 

NATUROPATHIE CENA


 

La Nature nous offre ce qu'elle a de meilleur, sachons le préserver, pour notre plus grand bonheur !

 

Posté par christian pebay* à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


22 juin 2017

Amenez vos huiles essentielles en vacance

 

 

oil-1370569_1920 (1)

 

 

 

C'est bientôt les départs en vacances, et je souhaite quelles vous soient agréables et reposantes. 

Cependant, bien des petits bobos peuvent venir ternir votre quiétude. En effet, nous avons souvent plus d'activité sportive que le reste de l'année, les enfants sont plus enclins à s'amuser, sauter, grimper.......et tomber ! Les repas peuvent également être plus copieux, ou plus arrosés, car dans la convivialité de la famille réunie ou des amis. C'est également la saison des moustiques et autres insectes qui peuvent nous gâcher notre séjour.

Les huiles essentielles peuvent vous être d'un grand secours afin d'intervenir rapidement sur  tous ces désagréments.

Tout d'abord, j'aimerai vous rappeler que les huiles essentielles ne sont pas dénuées de toxicité, selon les variétés et ne doivent jamais être utilisées pures (sauf indication contraire), surtout chez les enfants. Il faudra toujours les diluer dans une huile végétale type glycérine ou huile d'amande douce, ou autre huile neutre de cuisine . La posologie varie entre 2 à 5 gouttes dans une cuillère a café d'huile végétale (1 à 2 gouttes pour les enfants)

Voici donc quelques huiles essentielles à mettre dans votre trousse de secours pour un séjour plus agréable :

Se protéger des piqûres de moustiques 

          HE de Géranium Rosat + HE d'Eucalyptus Citronné + huile végétale : en friction sur le corps.

Calmer une piqûre de guêpe ou autre insecte 

          HE LAVANDE VRAIE ou  HE d'ESTRAGON : 1 à 2 gouttes pures (sans huile végétale) sur la zone

Brûlures légères 

          HE LAVANDE VRAIE ou mieux HE de TANAISIE + HUILE DE FOIE DE MORUE : appliquer généreusement sur la zone.

Lourdeurs digestives 

          HE de BASILIC + HE de MENTHE POIVREE : 2 à 5 gouttes pures ou diluées en massage sur le plexus

Maux de tete 

          HE  de MENTHE POIVREE : 1 goutte pure sur chaque tempe et masser doucement (interdite pour les hypertendus, les femmes enceintes ou allaitantes)

Asthme 

          HE d'HYSOPE CT DECUMBENS + HE d'ESTRAGON + HE de PIN SYLVESTRE : masser 2 à 3 fois par jour sur le thorax, le cou et les aisselles. 

Hématomes 

          HE d'HELICHRYSE ITALIENNE ( c'est l'arnica puissance 1000) : en massage . Ne pas utiliser si plaies

Échauffement musculaire 

          HE CANNELLE + HE ROMARIN

Élongations, tendinite, dureté des tendons, accumulation d'acide lactique 

          HE EUCALYPTUS CITRIODORA ou HE ROMARIN A CAMPHRE + HE GAULTHERIE COUCHEE

 

Vous voila maintenant paré a pas mal d'éventualités avec cette panoplie d'huiles essentielles. 

N'oubliez surtout pas de vous hydrater un peu plus que d'habitude, que ce soit en buvant plus d'eau (sans trop non plus), en consommant plus de fruits frais et aqueux au goûter,  ou en vous brumisant ou en vous baignant. Évitez également les heures les plus chaudes pour vous exposer au soleil ou pour faire du sport. 

Mais n'oubliez pas non plus de prendre du plaisir.

 

 

09 juin 2017

Bien se préparer aux examens

credit photo pixabay etudiant

Voici quelques règles de base simples, à instaurer afin de mieux affronter cette période d'examen qui approche. 

 

Adapter son mode de vie 

1. Apprendre à gérer son stress et évacuer les tensions : faites du sport, de la méditation, du yoga, de la danse, ou n'importe quelle autre activité qui vous aide à garder votre calme, et oxygène votre cerveau et vos cellules. Bien garder à l'esprit que le stress diminue vos capacités cognitives. De plus, le fait de vous exposer au soleil vous permettra de mieux synthétiser la vitamine D, essentielle au fonctionnement cérébral. La période est idéale, l'ensoleillement etant parfait. 

2. Pensez à faire des pauses, à décompresser, sortir, voir vos amis. 

3. Adoptez, si necessaire, une alimentation équilibrée, nutritive, et surtout digeste. En effet, sous l'effet de la maldigestion, le potentiel vital est soustrait au cerveau afin d'etre appliqué au système digestif. Eviter ainsi le grignotage, les aliments indigestes, et les abus alimentaires. Il faut cependant bien se nourrir afin d'optimiser vos capacités cérébrales, et éviter absolument de sauter un repas. 

4. Avoir un sommeil suffisant en qualité et en quantité. Eviter donc les stimulants tels que café, thé, télévision, jeux vidéos, etc.... après 17h. Il suffit, bien souvent, d'une seule nuit de sommeil de mauvaise qualité pour que les hormones du stress augmentent. 

 

 

Aider son organisme 

1. Apport suffisant d'omega 3, sous forme d'EPA/DHA, issus de poissons gras des mers froides (saumon Sokedeye, krill), qui favorisent le développement cérébral, l'élaboration des neuromédiateurs et neurotransmetteurs, de la myéline, et aident à maintenir l'équilibre nerveux.  

    Vous pouvez les trouver dans les poissons gras tels que maquereaux, saumons, sardines,  anchois, en les consommant au long court, au moins 3 fois par semaine.  

    Il sera, par contre,  très difficile de combler les carences chroniques, avec le seul apport de l'alimentation. Il faudra vous supplémenter par l'apport d'un     complément alimentaire adapté. 

Quelques exemples de produits de haute qualité :

      - NEUROMER des laboratoires Nutrilys, à commander chez www.sndnature.com : Prendre 1 gélule au milieu des 2 repas, avec un verre d'eau.

      OU 

      - VECTOMEGA des laboratoires Le Stum, à commander sur leur site. Prendre de 1 à 2 gélules au milieu des 3 repas, avec un verre d'eau. 

2. Gerer la fatigue, la vitalité et le stress à l'aide d'oligoéléments : magnésium, lithium, phosphore. 

    Le bourgeon de figuier est également d'une aide précieuse. 

Produits conseillés : 

      - Granions de Magnesium , en pharmacie : 1 ampoule le matin au réveil, en sublingual

      - Granions de Lithium, en pharmacie : de 5 à 10 ampoules par jour, suivant l'état émotif. Le produit est dosé afin de permettre la prise d'une ampoule toutes les heures.

      - ACIDUM PHOSPHORICUM L5 des laboratoires Lehning, en pharmacie :  20 gouttes 3 X par jour, au moins 10mn avant les repas. Dans un peu d'eau, bu à petites gorgées. 

Vous pouvez, pour les cas les plus sévères, completer par :

      - IGNATIA 5CH, 7CH, 9CH, en pharmacie : 3 granules de chaque, en sublingual, le matin à 10H. 

      - GELSEMIUM 5CH, 7CH, 9CH, en pharmacie : 3 granules de chaque, en sublingual, dans l'après-midi + AMBRA GRISEA 15CH en cas d'hyperémotivité. 

3. Drainer le foie

      - L114 des laboratoires Lehning, en pharmacie : 20 gouttes 3X par  jour, au moins 10mn avant les repas, dans un peu d'eau, bu à petites gorgées. 

 

Une infusion de romarin des jardins, le matin, et au cours de la journée, fait des miracles sur la clarté de l'esprit. 

Voici un petit tableau  pour faire simple et efficace : 

TABLEAU PRATIQUE

 

Posté par christian pebay* à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

26 décembre 2016

Les protéines animales sont-elles acidifiantes ou protectrices de l'acidification ?

 

 

"L'erreur ne devient pas réalité parce qu'elle se propage et se multiplie"

                                                                                                                                                             Gandhi

 

Dire que les protéines végétales sont meilleures et n'apportent pas de purines est une assertion totalement fausse. Les légumineuses sont extrèmement  chargées en purines (transformé en acide urique dans l'organisme), comme nous le verrons plus loin. 

Les levures, si utilisées en alimentation végétalienne, contiennent à poids sec égal 50 fois plus de purines que la viande. 

Voyons d'un peu plus près le processus de digestion et d'assimilation des protéines animales. 

 

Au niveau du tube digestif : 

Les protéines animales sont transformées :

  • dans l'estomac : en peptides (20% des protéines ingerées)
  • dans le grêle : peptides et protéines sont transformées en aminoacides, où elles passent dans le sang
  • dans le côlon : y arrive seulement le collagène de la viande ayant échappé à la digestion (20gr/jour environ)

Au niveau du côlon se produisent les transformations sur : 

          - le collagène (20gr/jour)

          - la sécrétion muco-protéique du côlon

          - les cadavres microbiens (100 000 milliards/24h)

          - l'urée (15% de l'urée générale de l'organisme)

          - la desquamation de cellules du grêle et du côlon  =  250 gr/jour 

Ces divers élements vont subir l'action des perfringens (bactéries du côlon) et être transformées en acides aminés. 

Quel est le devenir de ces acides aminés ? 

          - 1/3 passe dans le sang, contribuant ainsi à la nutrition

          - 1/3 sert à des synthèse bactériennes

          - 1/3 subit le processus de putréfaction 

Que produit la putréfaction des acides aminés  ? 

          - par désamination, production d' ACIDES GRAS VOLATILS et d'AMMONIAQUE

          - par décarboxylation, production de GAZ CARBONIQUE et de BASES AMINEES plus ou moins toxiques 

 

La production d'acides (acides gras et gaz carbonique) est très vite éliminée au niveau pulmonaire. 

La production alcaline (ammoniaque et bases aminées toxiques) est plus lentement éliminée au niveau rénal. 

En aucun cas, il ne peut se produire d'acidification. 

 

Au niveau sanguin :

Les résidus du métabolisme cellulaire des protéines rejetées dans le sang sont  :

  • pour 98 % environ des produits basiques (urée + ammoniaque)
  • pour 2 % environ des produits acides (acide urique )

Comment une acidification pourrait-elle se produire ? 

 

Au niveau cellulaire : 

Lorsque la membrane de la cellule est "colmatée" par divers éléments toxiques ou toxiniques ou métaboliques ou autres, l'oxygène pénètre moins bien la cellule.

A l'état normal, les glycolyses aérobies prédominent considérablement sur les glycolyses anaérobies mais avec une certaine diminution del 'apport d'oxygène aux mitochondries (organites respiratoires de la cellule) due au "colmatage" de la membrane cellulaire.

Les glycolyses anaérobies augmentent, avec pour conséquence une production anormalement élevée d'acide lactique.

Cette surproduction d'acide lactique va créer une acidification de la cellule avec un pH inférieur à 7.

Le pH acide va altérer les ADN, les "briser", entraîner un espacement de l'hélice, et avec le temps, générer la cancérisation. 

Or, les deux principaux facteurs qui évitent la floculation des toxiques, toxines, résidus (colmatage de la cellule), sont selon les travaux de René Jacquier : 

  1. l'oxygène chargé négativement, respiré auprés des sources, cascades, de la mer, des prairies et forêts, ou reconstitué par le Bol d'air Jacquier à utiliser deux-trois minutes 2 fois par jour.
  2. les acides aminés provenant de la viande, poissons, oeufs et fruits de mer : en fait, les acides aminés sont des protecteurs de l'acidification cellulaire en évitant les floculations membranaires. 

 

Petit comparatif des teneurs en purines : 

          - exception faite des abats, la viande apporte entre 80 et 120 mg de purines pour 100 gr. 

          - le soja apporte 200 mg / 100gr.

          - les stimulants tels café, thé, cacao apportent entre 800 et 1 200 mg / 100 gr.

          - les levures apportent 5 000 mg / 100gr.

 

         

Précisions sur le pH du sang et des urines : 

Au niveau  sanguin, le pH est sans aucun doute le système le mieux protegé par l'homéostasie : il reste invariablement entre 7,35 et 7,45. 

La moindre modification du pH sanguin est visible à l'oeil nu : 

          - à 7 et moins (6,9 pour le sportif de haut niveau) , c'est le coma

          - à 7,7 et plus, c'est la crise de tétanie

Certaines personnes sont induites en erreur lorsque les urines deviennent acides (généralement des sels acides d'ammonium). Ils en déduisent qu'il y a acidité du sang, alors qu'il s'agit au contraire d'un mécanisme régulateur pour éviter cette acidification sanguine. 

Il en est de même lorsque les urines deviennent alcalines (sels neutres de sodium). 

Même lors d'un apport alimentaire massif d'acides : cure de jus de citron, de vinaigre, monodiète de fruits, les pH artério-veineux restent stables : l'organisme augmente l'oxydation des acides, ou donne ses bases minérales  -calcium, magnésium, potassium, etc...- pour neutraliser les acides et éviter la variation du pH sanguin. 

Nous sommes bien sur dans le cadre d'une consommation raisonnée de protéines animales, et non dans la surconsommation de protéines animales de mauvaise qualité, brûlées, fumées ou de plats industriels préparés à base de protéines animales. 

 

Références :

Diététique de l'expérience - Robert Masson editions Trédaniel

Ecosystème intestinal et santé optimale -Dr Georges Mouton editions Résurgence 

Posté par christian pebay* à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2016

Joyeux Noël à toutes et à tous !

credit photo pixabay christmas

Je suis heureux de vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d'année. 

Profitez de ces moments de plaisir partagés en famille. L'occasion d'oublier un peu notre train de vie intense, et les soucis du quotidien. L'amour remplit les coeurs et c'est très bien ainsi. 

Et surtout prenez soin de vous.

Tous mes voeux et à très bientôt.

credit photo pixabay christmas-card

 

 copyright christian pebay BON CADEAU v-page-001 (2)

Et si comme moi, vous avez de plus en plus de mal à trouver un cadeau original et bienveillant, pourquoi ne pas offrir un chèque-cadeau pour une première consultation ou un forfait.                                                                    Il n'est pas trop tard pour vous les procurer. Vous avez encore quelques jours pour me contacter afin d'acheter ce chèque cadeau et l'offrir à la personne de votre choix. Ils sont nominatifs et peuvent comporter les prestations que vous désirez, ou un montant de votre choix. Valables 6 mois à compter de la date d'achat.

Christian Pebay NATUROPATHE  

06 48 84 56 74

 

 

Posté par christian pebay* à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 décembre 2016

Livre d'Or

 

credit photo pixabay

Laissez un petit mot dans les commentaires. 

Merci !

 

Posté par christian pebay* à 10:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 novembre 2016

Chèques Cadeau

Offrez un cadeau original et bienveillant

en faisant profiter vos êtres chèrs, ami(e)s d'une consultation naturopathique,

ou encore d'un forfait au choix. 

 

copyright christian pebay BON CADEAU v-page-001 (2)

copyright christian pebay cheque cadeau r-page-001 (2)

Chèques-cadeaux valables 6 mois à compter de la date d'achat.

 

 

credit photo pixabaydivider-37709_1280

 

Posté par christian pebay* à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Elaboration Menus Individualisés

Au travers de la formule "Elaboration Menus Individualisés", je vous propose de préparer vos menus en fonction de vos besoins, de vos tolérances et de vos attentes.

Ces menus sont entièrement individualisés et suivront les recommandations du premier entretien. Ils ne peuvent donc être réalisés sans avoir au préalable réalisé une première consultation. 

J'ai, en effet, remarqué qu'il est souvent difficile de pouvoir suivre ces recommandations sur le long terme, tant en terme de temps que de mémorisation, mais également en terme de diversité, et surtout de plaisir, élément fondamental du lien santé-alimentation. 

Cette formule comprends le menu complet pour le petit déjeuner, le déjeuner, le goûter, et le dîner, sur, au choix, une semaine ou un mois 

Les recettes complètes, avec les ingrédients autorisés, ainsi que la liste des courses pour chaque semaine, accompagnent le pack. 

Vous retrouverez également les apports nutritionnels des aliments choisis, ainsi que la motivation des choix, mais aussi de précieuses infos santé. 

La composition des menus, ainsi que les recettes proposées répondent à des critères de facilité, simplicité, goût, nutrition. Les produits utilisés, notamment pour les fruits et légumes, sont toujours des produits de saison.

Les menus individualisés sont particulièrement recommandés pour tous les problèmes d'ordre digestif, allergies diverses (gluten, caséine, etc....) et permettent de pouvoir savourer des repas non seulement délicieux, simples, nutritifs mais aussi adaptés à votre potentiel.

Ils permettent également d'allier gain de temps et variété de repas. 

Pour profiter au mieux des vertus des aliments, tout en préservant le plaisir, la saveur et la diversité alimentaires,

N'hésitez-pas, lors de notre premier entretien, à me demander plus de renseignements.

 

 

Posté par christian pebay* à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2016

Les matières grasses

credit photo pixabay olive-oil-1596417_1920

Nous devrions consommer des graisses naturelles sous leur forme naturelle. 

Pour rappel, le cerveau humain est constitué à 60% de lipides, corps gras qui constituent les membranes des cellules.

Beaucoup d'hormones, de neurotransmetteurs sont constitués de matières grasses, et dépendent de ces lipides, appelés acides gras essentiels, que l'organisme ne peut fabriquer. 

Les graisses tiennent donc une importance vitale dans notre alimentation.

La question est de savoir quelles matières grasses privilégier dans notre nourriture.

Les graisses animales ont été accusées de toutes sortes de maux, bien souvent sur l'appui de recherches biaisées ou erronées, telle que l'hypothèse lipidique (clic info), vaste étude scientifique, mainte fois décriée au regard des dernières recherches. 

Et l'industrie à, comme souvent, été prompte à réagir et mettre sur le marché toute une panoplie de substituts synthétiques, succédanés de beurre, margarines, nous garantissant quelles étaient  le garant exclusif de notre santé cardio-vasculaire, de notre poids, et bien d'autres bénéfices alléchants.

Hors le consommateur ignore tout de la fabrication de ces ersatz de graisses, ainsi que leurs effets sur la santé.

Voyons en détail les différentes graisses à notre disposition. 

Tout d'abord, commençons par celles que nous devons éviter (un peu comme pour les champignons, c'est plus rapide et plus sûr).

Les graisses transformées : huiles végétales, margarines, faux-beurre, huiles hydrogénées, matières grasses synthétiques. Elles sont physiologiquement étrangères à l'organisme humain, et ne devraient en aucun cas être consommées crues et encore moins cuites.

On les trouve dans la plupart des produits industriels, manufacturés : pain, pâtisseries, plats préparés, chips, chocolat, glaces, biscuits, gâteaux, condiments, etc....

Produites le plus souvent à partir d'huile de palme ou de tournesol, au potentiel pro-inflammatoire, car exclusivement chargée en oméga 6. 

Mais leur utilisation, ainsi que leur production est extrêmement bon marché, ce qui en fait l'élément essentiel de l'industrie.

Quant à leur mode de production, en dehors de vraies pratiques biologiques, les températures et pressions utilisées pour leur extraction modifie la composition chimique des acides gras fragiles, les rendant nocifs. Après fabrication, on hydrogène ces huiles afin de les stabiliser, de les solidifier, et afin de prolonger leur durée de vie.

Hors l'hyrdrogénation est un procédé selon lequel on introduit des molécules d'hydrogène dans la structure des huiles à très haute température (de 120 à 210°C), ceci en présence de nickel, d'aluminium et bien d'autres métaux toxiques. Ces métaux se retrouvent dans les huiles, et forment des dépôts. Leur ingestion augmente donc la charge toxique de l'organisme.

Ces graisses transformées causent l'athérosclérose, le cancer et les maladies cardiaques. Ce fait est de plus en plus documenté, mais malheureusement un peu moins diffusé, on se demande bien pourquoi ? 

Voyons maintenant les graisses que nous devrions consommer tous les jours, de manière adaptée, mais régulière.

Tout d'abord les graisses saturées, ennemi public numéro 1. Elles sont généralement d'origine animale, mais on les trouve également dans le regne végétal dans l'huile de palme et de coco.  Elles constituent un apport énergétique très intéressant, ainsi qu'un apport inégalé de vitamines liposolubles telles que A et D notamment. Ces graisses n'ont rien à voir avec l'athérosclérose, le cancer ou les maladies cardiaques. Nous avons besoin physiologiquement de cette source de lipide, de par sa biodisponibilité avec notre système d'assimilation et de nutrition cellulaire.  Elles abaissent le taux de Lp(a) dans le sang, substance nuisible à l'origine de l'athérosclérose. Elles protègent des infections, et permettent l'utilisation des acides gras oméga 3 et 6. L'une des meilleures graisses saturées que nous offre la nature est l'huile de coco, particulièrement thérapeutique, aux nombreuses vertues, efficace dans la lutte des maladies dégénératives. Son coté négatif est le fait qu'elle vient souvent de l'autre bout du monde, est difficilement traçable, à moins de la privilégier en bio, mais l'impact écologique demeure, en terme de pollution due au transport. 

Les graisses animales contiennent également une variété d'acides gras dont certains ne sont pas saturés. Par exemple, la graisse d'agneau est composée de 38% d'AG monoinsaturés, de 2% d'AG polyinsaturés, et de 58% d'AG saturés. La graisse de boeuf est à 47% monoinsaturée, 4% polyinsaturée, et 49% saturée. Le beurre 30% monoinsaturé, 4% polyinsaturé, et 52% saturé. Pour comparaison avec un élément indispensable à l'humain dans ses premiers jours, qu'est le lait maternel. Ce lait est lui-même composé à 33% monoinsaturé, 16% polyinsaturé, et 48% saturé. 

Nous trouvons également les acides gras d'origine végétale tels que les mono insaturés comme l'huile d'olive, de colza, de noisette et les acides gras poly-insaturés à prédominance oméga 6 tels que les huiles de tournesol, sésame, carthame, et les acides gras poly-insaturés à prédominance oméga 3, comme les huiles de colza, et de noix. A noter que l'huile de noix est l'huile à l'équilibre nutritionnel entre oméga 3 et 6 parfaite. En effet, elle contient le ration parfait qui est de 5 parts d'oméga 6 pour 1 part d'oméga 3. Car là-encore, l'harmonie et l'équilibre priment. Ces acides gras alpha-linoléique sont transformés par le foie en Acide cervonique EPA-DHA, présent dans les poissons gras tels que maquereaux, sardines, anchois, saumon sauvage. 

Plus de détails sur les AGE ici

L'idée que les graisses font grossir est simpliste et complètement fausse. Ce sont les glucides en général, mais transformés en particulier qui causent l'obésite. Mais ce fait est amplement prouvé de nos jours. 

 

Pour la cuisson 

Il convient de faire cuire les aliments (rôtis, fritures, cuissons au four, wok) avec des corps gras stables, c'est-à-dire dont la structure chimique ne se modifie pas en chauffant. 

  • graisse de canard ou d'oie, de boeuf, d'agneau, lard : point de fumée : 250°C
  • beurre clarifié (ou ghee indien) : point de fumée 250°C. Recette cliquer ici
  • beurre : point de fumée  120 à 150°C
  • huile de noix de coco : point de fumée 180 à 230°C 
  • huile d'olive : point de 180 à 240°C

Pour les huiles de coco et d'olive, préférer des huiles raffinées, car leur point de fumée est assez élevé, contrairement aux huiles vierges, plus sensibles aux montées en température, donc plus susceptibles de devenir nocives. 

 

Pour l'assaisonnement, les préparations crues

Selon les goûts de chacun, pratiquement toutes les huiles végétales peuvent être utilisées pour l'assaisonnement ou les mayonnaises. Avec cependant des restrictions pour des huiles telles que celle de lin qui rancit très vite, ainsi que l'huile de chanvre. Elles demandent donc une attention particulière et ne sont donc pas d'un usage aisé. 

On leur préférera les huiles d'olive, de noix, de colza, de pépins de raisin ou de courge en privilégiant les bouteilles opaques, l'idéal étant d'envelopper la bouteille chez soi, avec du papier ou du tissu, et en la conservant dans un placard, afin d'éviter les effets délétères de la lumière. Plusieurs producteurs proposent une bouteille en métal, véritablement étanche, et de réelle pression à froid, tourteau compris, sur des meules mécaniques telle l'huile de noix Alvie. 

Pour un assaisonnement parfait, nous utiliseront le ration de base de 1 c.à café d'huile de colza (ou de noix) + 1 c.à soupe d'huile d'olive / personne.

 

N'ayez donc plus peur des graisses et sachez maintenant faire un choix éclairé. 

 

 

 

 

 

Posté par christian pebay* à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 octobre 2016

Compléments

En complément d'un réglage alimentaire ciblé, le Naturopathe dispose de plusieurs moyens d'action afin de soutenir, renforcer et optimiser votre vitalité :

  • L'oligothérapie : les réactions chimiques de la cellule dépendent d'enzymes, et sans eux, aucune action n'est possible. Pour que ces enzymes puissent agir, elles ont besoin, pour être actives, les unes de Cuivre, les autres de Selenium, ou de Manganèse, les autres de Cobalt. Ce sont les oligoéléments, éléments microscopiques mais d'une importance capitale. Nos besoins journaliers sont de l'orde de quelques microgrammes, mais l'impact de leur carence n'est pas à la même échelle. Malheureusement, du fait de l'agriculture intensive, des pesticides, notre alimentation est de plus en plus pauvre en nutriments, et beaucoup de personnes en sont carencés. Les oligoéléments que je propose  sont d'utilisation simple, peu onéreuse, et peuvent etre prises conjointement à d'autres biothérapies, en potentialisant leurs effets. 
  • La gemmothérapie  utilise les tissus embryonnaires (bourgeons, jeunes pousses) des végétaux, macérés dans un mélange de glycérine et d'alcool. [En Belgique, la macération se fait dans un mélange de glycérine et d'alcool, mais également d'eau, comme le recommandait le créateur de la gemmothérapie, le dr Pol Henry (1918-1988). ]Ces bourgeons ou jeunes pousses sont composés de cellules embryonnaires en phase de multiplication intense, et sont plus riches en acides nucléiques (information génétique) que les autres tissus végétaux. Elles renferment un formidable et parfait totum de minéraux, oligoéléments, vitamines et facteurs de croissance (hormones), ainsi que la sève minérale du végétal.

    Parmi les bourgeons les plus connus, nous citerons le cassis, excellent anti-inflammatoire, et stimulant des surrénales, le bouleau et son effet diurétique, le romarin qui active les fonctions hépatiques, ou encore le cornouiller qui contribue à fluidifier le sang. Le bourgeon de figuier est un des bourgeons clés de la gemmothérapie. Il exerce en effet une action régulatrice sur le cerveau et plus précisément sur l'axe qui réunit le cortex cérébral à un noyau gris central, l'hypothalamus. Or cet axe cortico-hypothalamique commande toute la sphère des émotions, des angoisses, des peurs variées, des obsessions. En plus de leur action spécifique sur tel ou tel organe, ils ont une action revitalisante et fortifiante. Par leur teneur en glycérine et alcool, ils doivent être employés avec discernement.

  • L'aromathérapie  : les huiles essentielles sont les fractions (huiles) odorantes extraites des végétaux, soit par distillation, soit par expression. 

    Les composants extraits sont hyper concentrés. Par exemple, 10 gouttes d'origan équivaut à 300 gr de la plante ! C'est pour cette raison que leur utilisation n'est pas anodine, et quand on parle d'une goutte, on ne parle pas de deux, ou trois , mais d'une seule. 

    Leur terrain d'action est très vaste : anti-bactériennes et anti-virales pour la sphère broncho-pulmonaire et ORL, anti-mycosiques, expectorantes, anti-inflammatoire cutanée et articulaire, hormonales, hépato-protectrices. 

     Leur utilisation doit être ciblée, et au maximum en application externe, et toujours mélangées à une huile végétale neutre, type huile d'amande douce.  

    En alternative plus douce pour les personnes fragiles, et nos amis les bêtes (chiens et chats), il vaut mieux leur préférer les hydrolats [eau de séparation lors du processus d'extraction des huiles du végétal], car ils conservent la fonction de l'huile essentielle qu'ils ont servi a produire, mais n'en comportent pas leurs contre-indications. Bien que leur action soit plus faible, elle est souvent préférable aux huiles. 

    Huiles essentielles et hydrolats, tout dans le végétal est utilisé, rien n'est perdu. 

  • La phytothérapie recouvre plusieurs formes, de la plus simple comme les tisanes et les décoctions, poudres micronisées ou extraits secs, jusqu'àux plus sophistiquées comme les teintures mères, les extraits de plantes fraîches, les extraits fluides et les nébulisats. 

    Cependant, qui dit naturel ne veut pas forcément dire sans impact. Pour exemple, le millepertuis peut avoir un effet modulateur indésirable sur certains médicaments, en augmentant ou inhibant leur éfficacité.

    D'autre part, le choix d'un produit doit se porter sur un produit biologique, ou du moins exempt de produits chimiques, de production locale, avec un procédé d'extraction le plus naturel possible. 

    La forme peut également avoir un impact sur les composants de la plante. C'est ainsi que les préparations liquides (teintures mères, extraits de plantes fraîches, extraits fluides) semblent, dans la pratique, avoir un bien meilleur effet, avec une réponse plus rapide, que les formes séchées, comme les gellules. Mais là encore, même si une majorité d'individus répondent mieux aux extraits liquides, certains préferent les extraits secs.